Attn! Always use a VPN when RSSing!
Your IP adress is . Country:
Your ISP blocks content and issues fines based on your location. Hide your IP address with a VPN!
Bonus: No download restrictions, fines or annoying ads with any VPN Purchased!
Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

Le blog "polyphonique" de Jean-Louis Hussonnois

(Page 1) | 2 | newer

    0 0
  • 02/10/14--01:21: Par : Guérin
  • Surprenant, il y a aussi la censure, chez vous ? J'ai laissé le 1e commentaire, c'est magique... il a disparu. Rien est gênant !

    0 0
  • 02/10/14--05:10: Par : benjamin borghésio
  • Le dépit envers la politique a des racines anciennes, la plus énorme étant à mon avis celle qui a poussé en 2005 avec le peuple français qui, souverainement et contre ses 'élites' a dit NON à une certaine construction européenne, et à qui 75% de la classe politique a fait un bras d'honneur. Ensuite il y a eu le sinistre quinquennat Sarkozy, avec un caractériel qui n'a cessé de dresser les gens les uns contre les autres, de stresser la société avec ses foucades, de nous faire honte par son manque de tenue. Il fallait absolument le virer faute de qoi la France qu'il nous promettait dans la seconde partie de sa campagne aurait fait passer un régime lepéniste pour un oasis de paix et de concorde. Le simple fait qu'il fut battu au final de très peu montre à quel point la société était gangrenée. On aurait pu espérer du successeur, effectivement, un peu plus d'apaisement. Ses valse hésitations perpétuelles, la manière dont il conduit les débats sociétaux (après tout, c'était dans son programme mais 'le mariage pour tous', ça pouvait être torché en 15 jours, si ça a traîné un trimestre c'était voulu et maintenant on a le racisme, l'homophobie, la haine du 'pas comme il faut' installés pour des décennies avec un Louravi à l'Elysée qui semble se frotter les mains. J'envisage très sérieusement une expatriation car ces deux quinquennats rendent le pays irrespirable. J'aurais quelques milliers d'euros devant moi, que ce serait déjà fait.

    0 0
  • 02/10/14--07:49: Par : Le Chat
  • Je ne sais pas si c'est mieux ailleurs ? Mondialisation de la C....... ! Mais ton pessimisme est évocateur !

    0 0
  • 02/10/14--08:46: Par : arion
  • Ailleurs, pour moi, c'est dans ma tête, plus sûr et ça ne coûte rien... "Irrespirable" est un mot fort, ce qui est normal venant de vous, Benjamin. Faut rigoler. Sortez donc contre Hollande la verve percutante que vous déployiez contre son prédécesseur. Un peu de vachardise, ça soulage. Le Chat, j'attends avec impatience ton analyse du livre de Perrineau.

    0 0
  • 02/10/14--09:35: Par : Fan
  • Pour ma part, je veux bien essayer de rigoler, mais ça ne s’y prête pas. Parmi les Français, il y a les déçus, les cocus d’Hollande, ceux qui n’attendaient rien de lui et qui n’ont donc pas voté pour lui, ceux qui n’attendaient rien mais qui ont voté pour lui pour, comme ils disent « se débarrasser de l’autre », vaste programme et ceux qui n’ont pas voté du tout. On peut craindre que les cocus se cristallisent et notamment aux européennes, manifestent un fort mécontentement. Je voudrais quand même dire qu’Hollande n’a pas à se démasquer comme vous dites, c’est un tacticien, il l’a toujours été, le problème c’est qu’on voit et subit les limites de la tactique quand il s’agit d’être à la tête d’un pays.

    0 0
  • 02/10/14--09:48: Par : benjamin borghésio
  • Je ne peux pas sortir "ma verve percutante" contre Hollande parce que "l'autre" était génial dans son genre. Il mettait son génie au profit de la fétidité, mais il était génial sur ce registre (ah! le discours de Grenoble! ah! Devant Bigard et le pape, cracher sur les instit's!) Hollande est si pâte molle, si inconsistant, que taper dessus serait une lâcheté. C'est de la proie pour les hyènes et les vautours, pas pour les vrais fauves.

    0 0
  • 02/10/14--09:51: Par : benjamin borghésio
  • Pour paraphraser Santini, grand malhonnête devant l'éternel qui sera réélu néanmoins les doigts dans le nez, on peut se dire que Hollande descendra si bas dans les sondages que l'économie connaîtra un coup de fouet: il trouvera du gaz de schiste, et sans fracturation hydraulique.

    0 0

    Au Brésil c'est pire évidemment, mais ils vont dans le bon sens.

    0 0
  • 02/10/14--09:54: Par : Gogol
  • Hollande un tacticien ? Pour se faire élire oui, depuis plutôt un pauvre gars complètement débordé. J'espère autant me tromper mais ça m'étonnerait.

    0 0
  • 02/10/14--10:02: Par : Anonyme
  • et pour se faire réélire ?

    0 0
  • 02/10/14--11:25: Par : Guy
  • C'est désolant à dire mais ce pays est irrespirable et je ne suis pas mécontent de pouvoir changer d'air à la fin de l'hiver ! Sincèrement.

    0 0
  • 02/10/14--12:02: Par : Guy
  • Non l'heure n'est pas à la rigolade . Les clivages accentués par l'ambition de la doctrine et le mode de fonctionnement socialiste dans des registres "réservés" à la famille et l'arrivée de méthodes ( fort discutables ) organisées dés la petite enfance et à l'école "ça" ne fait rire personne. Entendre les remarques de la ministre de la santé dire que la morale est un recours inutile , regarder les postures du premier ministre au sujet de l'éducation soutenant le discours péremptoire d'un Peillon capable en une seconde de prendre les parents pour des imbéciles ? non ça ne fait pas rire ! Marre de cette manière d'inculquer à ce pays une direction soit disant citoyenne "libérée " ( et je me comprends ) en oubliant que le bien commun est plus important que celui d'une minorité là ça me fait carrément ch.....! Cette majorité règle soit disant ( même pas ) des problèmes sociétaux en grossisant leur importance ou portée d'une façon débile ? pas de quoi rire. Les challenges de la vie actuelle sont d'ordre climatiques, énergétiques, la compétitivité la fin annonçée du travail voilà du grain à moudre. Et puis j'ajoute le regard abscon porté sur la fonction publique délaissée et sacagée en silence à la santé ( ou ailleurs ) ? Zut Hollande est un fantoche incompétent , une sorte de funambule ( ceci dit le président providentiel n'éxiste ) par contre son gouvernement avance sans visibilité sur le terreau mou , d'une idéologie débile . Jamais, de mémoire , le pays n'a été aussi divisé et c'est dramatique.

    0 0
  • 02/10/14--12:35: Par : sincèrement
  • Les traîtres dirigent le pays, le Général leur aurait botté le Q ..... Ils les auraient même envoyé devant une cour martiale. Et quel mimétisme chez ces deux guignols.

    0 0
  • 02/11/14--00:33: Par : Guy
  • @au chat Tu vérifieras stp , mais un second commentaire a été modéré vigoureusement :) cordialement

    0 0
  • 02/11/14--02:26: Par : Chambolle@Benjamin
  • L'exil vraiment ? Allons Benjamin, vous savez bien qu"'on n'emporte pas la patrie à la semelle de ses souliers." Je reste ne serait-ce que pour voir la suite et aussi pour participer le cas échéant à des batailles qui vaudront la peine.

    0 0
  • 02/11/14--03:05: Par : benjamin borghésio
  • J'avais répondu, ça a sauté.

    0 0
  • 02/11/14--03:13: Par : benjamin borghésio
  • Pour ma part je ne suis pas vraiment exilé au Brésil où je connais infiniment plus de gens avec qui je peux parler en face à face que je n'en connais en France. La camarde est passée par là, qui a frappé toute ma famille, un bon nombre d'amis et d'autres se sont dispersés ou m'ont oublié... Loin des yeux loin du coeur et j'ai vécu plus de trente ans en dehors de l'hexagone. Cela dit, si je partais, je ne renierais jamais ma patrie, je paierais toujours mes impôts en France. Mais des batailles qui valent la peine? Défendre Hollande? Je ne peux, nous ne pouvons pas l'empêcher de démanteler le tissu social français (juste un peu moins que ne le ferait Sarkozy) au profit d'un européisme bêlant, d'une prosternation veule devant Merkel, d'un patronat frétillant. De là à cautionner il y a plus que de la marge.

    0 0
  • 02/11/14--03:15: Par : benjamin borghésio
  • Exercer sa verve contre Hollande? C'était facile contre un Sarkozy dont le comportement me faisait vomir, mais qui était un adversaire à bonne mesure. Contre un tel ectoplasme, ce serait se déconsidérer.

    0 0
  • 02/11/14--07:36: Par : Isabelle
  • Mon exil a des raisons personnelles et je vis dans un pays dont je ne deviendrai jamais citoyenne parce qu'être Française a pour moi un sens et une importance. Mais je suis navrée de cette médiocrité et de cette cacophonie à la tête de l'état. J'ai lu quelque part que Hollande avait été élu grâce à deux hôtels, le Fouquet's et le Sofitel. Il y a du vrai. Qu'en est-il de l'avenir ? je ne parviens pas à identifier des politiques qui portent un projet, une vision. A droite comme à gauche, on dirait que ce petit monde s'attache au maintien de privilèges nourris au lait de l'état. Un vrai désenchantement.

    0 0
  • 02/11/14--07:54: Par : hérisson
  • @ Benjamin Votre cas est ( très) un peu particulier Mais il est des décisions prises tard, après la retraite, qui s'avèrent bien moins raisonnables ou bien moins agréables qu'on l'aurait souhaité . Il arrive que les amis ou les parents qu'on veut rejoindre pour sa retraite sont disponibles pour des vacances, pour quelques mois ;( en réalité, ils le seraient beaucoup moins en permanence) Les vacances régulières sont de ce fait, très agréables - Un retour définitif devient parfois une catastrophe, car on vise justement de rester pour longtemps, sinon pour toujours . On s'aperçoit que le quotidien est très différent Et cela même si on a mis toutes les chances de son côté, même si internet permet de garder des contacts ... Cela implique aussi la plupart du temps un "non retour", alors qu'il aurait été utile de faire un essai d'un an au moins ^^ Mais on s'aperçoit qu'on prend rarement ces précautions avant de couper les ponts ... (Pour être juste, remarquons qu'il y a aussi de rares, mais très heureuses surprises) - Comme vous nous le dites plus haut, votre cas est très différent puisque vous connaissez bien la question Cela n'exclut pas cependant certains risques qu'il faut être prêt à accepter, comme vous le faites C'est rarement le cas général Autrement dit, si on a jamais expérimenté la " transplantation ", il ne faut pas penser que l'idéal sera toujours au rendez-vous Il faut savoir, comme vous, que tout changement radical amène une prise de risques devant être acceptés Sinon, une déception serait alors à la mesure des risques encourus . Car il n'existe rien sans prise de risques ; le savoir permet d'envisager plus sereinement les choses et de choisir ... finalement "par défaut" Certains, comme moi, préfèreront donc conserver leur mode de vie, dont ils connaissent bien les inconvénients, plutôt que de tout changer C'est, dit le dicton, garder la proie _ même décevante _ plutôt que courir après l'ombre ... (Un manque d'ambition certain ! ^^) . C'est là toute la différence entre les marmottes et les oiseaux migrateurs :P

(Page 1) | 2 | newer